20 FILMS, UNE LANGUE, MILLE POINTS DE VUE

POUR DÉCOUVRIR LE QUOTIDIEN DES CHINOIS AUTREMENT

 Aller au cinéma, c’est un peu comme faire un voyage. Quand la lumière s’éteint et que l’écran s’allume, nous quittons l’espace réel et nous rentrons dans un autre espace. Notre attention fixée sur le lieu de l’action nous fait voyager vers de nouvelles contrées. Pourtant, l’approche ludique du cinéma permet aussi de prendre du recul sur son quotidien et de mettre en évidence des problématiques.

La première édition du Festival International du Film Chinois, qui aura lieu du 9 au 15 novembre 2012 au cinéma UGC à Strasbourg, propose une découverte de la Chine à travers son cinéma, un voyage en Chine, tout en restant confortablement assis sur son fauteuil. 20 films populaires de Chine, et n’ayant pourtant jamais été diffusés en Europe, seront projetés dans deux salles de l’UGC. Ils traitent de thèmes proches du quotidien des Chinois : la vie dans les métropoles en mutation, le rapport des immigrés chinois à leur culture et leur histoire, ou encore la question de la jeunesse ouvrière, entre autres.

La montée des marches décorées d’un tapis rouge précédera la cérémonie d’ouverture ; un jury composé de personnalités françaises et chinoises décernera des prix du festival aux lauréats, le dernier jour. Avec l’organisation de nombreuses rencontres, de conférences, de débats et de soirées, Sinoccygen souhaite offrir un cadre animé et convivial pour discuter et réfléchir sur les films proposés.

Ainsi, le Festival International du Film Chinois, lieu de rencontres et d’échanges, contribuera à l’amitié entre les peuples. L’objectif de cette première édition à Strasbourg est de devenir un rendez-vous annuel, encourageant la coopération culturelle internationale.

CRISTAL ROUGE, UN FESTIVAL EN TROIS DIMENSIONS

Découverte

Programmation : une image réaliste du cinéma chinois 

Chaque jour, nous proposerons des projections aux thèmes variés (film populaire, fiction, comédie, historique, drame…), soit 20 films qui feront découvrir au public l’histoire, les traditions et le quotidien des Chinois. La programmation de ce festival se veut proche des habitudes culturelles des Chinois : les films présentés sont réellement regardés par les habitants de la Chine, et ont connu un grand succès. Ils n’ont pas été créés pour être présentés à un public occidental, ou pour concourir dans des festivals, comme le film « Adieu ma concubine » de Chen Kaige[1] qui a remporté la palme d’or au Festival de Cannes en 1993. Nous proposons une invitation à partager la vie quotidienne des Chinois, telle qu’ils se la représentent à travers leurs propres films. Nous proposons d’ailleurs dans cette première édition nos films en mandarin sous-titré en français, pour que le public ait accès de manière authentique au cinéma chinois.

 « On fait des films pour la même raison que l’on entreprend des voyages »

---Michaël Cimino

Des spectateurs-acteurs

Cet événement permettra au public de vivre un festival d’une autre manière, sous forme de rencontres, de débats, de conférences, et de tables rondes. Pour l’occasion, nous avons invité des représentants du film chinois, des acteurs, des réalisateurs et des scénaristes connus en Chine, qui représenteront leurs films. Lors de ces rencontres, nous donnerons la possibilité à tous les spectateurs, de s’exprimer, de discuter et de critiquer afin de devenir acteurs du festival.

Partage

Un festival pour tous

Découvrir une autre culture peut aussi induire une réflexion sur soi-même et aider à mieux comprendre son environnement. L’échange conforte les cultures en leur permettant d’apprendre l’une de l’autre. Ce festival du film chinois offre une image fraiche et authentique de la Chine. Il s’ouvre à un public large et varié, en proposant un choix de films au goût de chaque spectateur, venant de près ou de loin pour partager ce moment festif.

 « Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière »

                                                                                                      ---Jean Cocteau[2]

 À la rencontre des jeunes

Il nous tient spécialement à cœur d’intéresser le jeune public à notre travail, afin de les sensibiliser à différentes cultures. C’est pourquoi nous proposons un programme pour les élèves et les étudiants. En étroite coopération avec l’Université de Strasbourg, qui accueille en 2012, 20.46%[3] d’étudiants étrangers de 150 nationalités, les écoles de Strasbourg et ses alentours, nous organisons des séances pour le jeune public, suivies des rencontres. Lors d’une soirée étudiante les élèves et étudiants de Strasbourg pourront poser toutes leurs questions aux réalisateurs et aux acteurs venus de Chine, ainsi qu’aux professeurs spécialisés en cinéma de l’Université de Strasbourg.

Audace魄力

Une première à Strasbourg

Le Festival International du Film Chinois est une première à plusieurs niveaux. C’est en effet la première fois que Strasbourg, cité internationale et capitale européenne, accueille un festival de cette envergure. C’est la première fois que ces films vont être projetés hors de la Chine, et c’est également la première fois que toutes ces institutions, associations et particuliers travaillent ensemble.

Vers une coopération culturelle internationale durable

L’Association Internationale Sinoccygen souhaite inscrire le Festival International du Film Chinois dans la durée pour en faire un rendez-vous annuel de la culture et du cinéma. Avec le festival, Sinoccygen établie le cadre pour une rencontre internationale entre professionnels et amateurs, officiels des Etats et des citoyens. Grâce à cela, le festival constitue un terrain favorable à de nouvelles rencontres. Celles-ci peuvent initier de nouveaux projets, non seulement dans le domaine de la culture, mais aussi économiquement et politiquement.

 « Je ne veux parler que de cinéma, pourquoi parler d’autre chose ? Avec le cinéma on parle de tout, on arrive à tout. »

 ---Jean-Luc Godard[4]

 Un festival sinophone à vocation internationale

Le Festival du Film Chinois est pensé à long terme, non comme un festival de films de la République populaire de Chine, mais comme un festival du film en mandarin. Or, le mandarin n’est pas seulement parlé en Chine. La plupart des autres sinophones vivent en Asie mineure, mais il existe également des communautés importantes en Grande-Bretagne, en ex-U.R.S.S., aux Etats-Unis, aux Philippines et en Afrique du Sud. Quant aux grandes productions de films en mandarin, elles ne viennent pas seulement de Chine continentale, mais aussi de Hong Kong, Taïwan, Singapour et on en trouve même aux Etats-Unis. A long terme, le Festival International du Film Chinois va non seulement faire découvrir des films chinois, mais aussi des films en mandarin pour refléter la diversité et l’étendue de la langue chinoise dans le monde.

 

[1] Réalisateur, Scénariste et acteur chinois très connu. Né en 1952 à Pékin Chen Kaige a étudié à Pékin, en Chine et à New York. Son film Adieu ma concubine est le premier film chinois qui remporte une palme d’or au Festival de Canne en 1993. Sa nomination au César et à l’Oscar du meilleur film étranger le font découvrir au public occidental.

[2] Source : http://culturemoderne.blogspot.fr

[3] Source: http://www.unistra.fr/fileadmin/upload/unistra/universite/documents_presentation/Brochure-Unistra_chiffres_cles_2012.pdf

[4] Source : http://www.citation-et-proverbe.fr


Retour